Articles de zaza-catherine

    • catherine ZAZA
    • diététicienne-nutritionniste
    • GRENOBLE
  • La Prévention

     

    La prévention

    Je ne rentrerai pas dans le débat autour de la vaccination. Mon propos d’aujourd’hui est juste de considérer que de tout temps, il a existé des moyens de prendre soin de sa santé.

    En effet, nous sommes tous d’accord pour dire que certains médicaments sauvent la vie des malades ; par exemple, l’insuline, les hormones thyroïdiennes, la Digoxine…. Que certains vaccins efficaces également ont permis de stopper des épidémies (Variole, poliomyélite…).

    Il est toutefois indéniable de considérer que l’état de santé préalable et le terrain des malades jouent en leur faveur ou pas. En effet, l’âge, le surpoids, le diabète, les maladies cardio-vasculaires dont l’hypertension, les cancers, les maladies auto-immunes, sont des facteurs de risques aggravant qui peuvent conduire à une hospitalisation, voire une réanimation, en cas d’atteinte par certains variants du virus. On peut faire le parallèle avec la grippe saisonnière qui touche essentiellement des personnes fragilisées.

    Alors, améliorer son terrain et son état de santé est une des préventions les plus efficace qui soit, pour soit éviter de contracter ce virus, ou au moins pour éviter d’en mourir.

    Comment faire, qu’on soit jeune ou âgé ?

    • Être dans un état d’esprit positif en sortant de ce climat anxiogène en limitant au maximum les contacts avec les informations en boucle car cela a un effet d’hypnose négative. La science a largement prouvé qu’un mental négatif ouvre la voix aux maladies, cancer compris.
    • Manger équilibré en s’adressant à des professionnels de la diététique et pas à des charlatans sans diplôme ni expertise, pour avoir des conseils et un accompagnement.
    • Éviter l’alcool, le tabac, qui font le lit de nombreuses pathologies.
    • Avoir une activité physique régulière pour réguler sa tension, améliorer son état d’esprit, limiter sa prise de poids.

    Prenez soin de vous

  • La Prévention

     

    La prévention

    Je ne rentrerai pas dans le débat autour de la vaccination. Mon propos d’aujourd’hui est juste de considérer que de tout temps, il a existé des moyens de prendre soin de sa santé.

    En effet, nous sommes tous d’accord pour dire que certains médicaments sauvent la vie des malades ; par exemple, l’insuline, les hormones thyroïdiennes, la Digoxine…. Que certains vaccins efficaces également ont permis de stopper des épidémies (Variole, poliomyélite…).

    Il est toutefois indéniable de considérer que l’état de santé préalable et le terrain des malades jouent en leur faveur ou pas. En effet, l’âge, le surpoids, le diabète, les maladies cardio-vasculaires dont l’hypertension, les cancers, les maladies auto-immunes, sont des facteurs de risques aggravant qui peuvent conduire à une hospitalisation, voire une réanimation, en cas d’atteinte par certains variants du virus. On peut faire le parallèle avec la grippe saisonnière qui touche essentiellement des personnes fragilisées.

    Alors, améliorer son terrain et son état de santé est une des préventions les plus efficace qui soit, pour soit éviter de contracter ce virus, ou au moins pour éviter d’en mourir.

    Comment faire, qu’on soit jeune ou âgé ?

    • Être dans un état d’esprit positif en sortant de ce climat anxiogène en limitant au maximum les contacts avec les informations en boucle car cela a un effet d’hypnose négative. La science a largement prouvé qu’un mental négatif ouvre la voix aux maladies, cancer compris.
    • Manger équilibré en s’adressant à des professionnels de la diététique et pas à des charlatans sans diplôme ni expertise, pour avoir des conseils et un accompagnement.
    • Éviter l’alcool, le tabac, qui font le lit de nombreuses pathologies.
    • Avoir une activité physique régulière pour réguler sa tension, améliorer son état d’esprit, limiter sa prise de poids.

    Prenez soin de vous

  • Réaliser ses rêves

     

    Avez-vous entendu parler de la loi de l'attraction ? Est-ce de la pensée magique ou une méthode réaliste ? Comment ça marche ?

    Je vous propose de vous accompagner pour réaliser un tableau de visualisation. 

    Durant tout ce processus, vous allez pouvoir identifier vos désirs profonds, les analyser, et comprendre quels sont les éventuels freins, les leviers, tout ce dont vous avez besoin pour atteindre vos objectifs et concrétiser vos rêves.

    Cet accompagnement se fera pour commencer par des rencontres individuelles, d'éventuelles séances d'hypnose, puis des ateliers créatifs en groupe.

     

    Pour vous inscrire, je vous invite à prendre rendez-vous sur le plateforme médoucine : https://www.medoucine.com/consultation/meylan/catherine-zaza/2215

     

     

     

  • Quel saumon choisir ?

    Le Saumon

    Dans nos supermarchés, nous trouvons essentiellement du saumon d’élevage, et plus particulièrement celui provenant de Norvège.

    Le saumon norvégien est élevé dans des grandes fermes avec une grande concentration des poissons.

    Images 3

    La promiscuité, la concentration des excréments, l’alimentation artificielle, entrainent de nombreuses maladies et empêchent les animaux de se muscler. L’utilisation massive des antibiotiques pour contrer cette prolifération bactérienne rend la consommation des saumons issus de ces fermes nocive pour la santé.

    Les élevages en Ecosse sont un peu plus petits, mais la plupart sont exploités par des firmes norvégiennes…

    On peut trouver quelques fermes en France, qui sont beaucoup plus petites et dont les critères d’élevage sont plus respectueux du poisson et de l’environnement.

    Les labels de garantie utilisés (ASC par exemple) sont pour la plupart, de simples estampilles totalement inutiles, car leur obtention n’est conditionnée à aucun cahier des charges à respecter.

    Le label bio AB en revanche, certifie que le saumon a été élevé dans le respect d’un cahier des charges strict en termes de préservation de la santé du consommateur.

    Enfin, les saumons sauvages sont pêchés dans le respect de la préservation de la faune marine, c’est-à-dire que les filets ne sont pas trainés sur le fond. Les poissons sont pêchés dans le Pacifique, l’Alaska, vers les côtes Russes.

    La chair du poisson d’élevage est plus grasse, de mauvais qualité (graisses saturées) car le poisson a été nourri artificiellement, qu’il n’a pas à lutter contre les courants pour se reproduire, il est peu musclé, malade…

    La chair du poisson sauvage est plus rouge, plus ferme, plus gouteuse et concentrée en Oméga 3 et en fer.

    Images 4​​​​​​   Images 5

    Le choix revient donc au consommateur qui peut décider de manger moins souvent mais du saumon de bonne qualité, pour prendre mieux soin de sa santé.

  • L'hypnose humaniste

    L’HYPNOSE HUMANISTE : DÉFINITION, PRÉSENTATION DES PARTICULARITÉS
    • Définition :

    C’est une psychothérapie dont l’outil est l’hypnose qualifiée d’humaniste. Cette dernière vise à permettre au consultant d’atteindre un état élargi de conscience pour qu’il réalise un travail psychologique symbolique, intuitif, en restant associé à l’expérience.

    • Particularités :

    L’hypnose ericksonienne vise à induire un état modifié de conscience du consultant afin de le dissocier. Les techniques utilisées cherchent à occuper le conscient pour permettre au thérapeute de travailler avec l’inconscient, et utilisent la capacité d’imagination. En effet, dans cet état, le consultant est suggestible par le thérapeute. Le consultant « part » en hypnose, il perd conscience d’une certaine façon. Le consultant assiste au travail, laisse faire et même, oublie parfois le contenu de la séance.

    L’hypnose humaniste est également un état modifié de conscience, afin de dépasser ce que le conscient seul ne peut pas faire, mais dans le but inverse, c’est-à-dire dans celui d’augmenter, élargir l’état de conscience du consultant, pour lui permettre d’être plus conscient de son inconscient. Le thérapeute installe le patient dans l’ici et maintenant. Les inductions permettent tout d’abord au sujet de prendre conscience du maximum de ses automatismes, d’une plus grande part de ce qu’habituellement l’inconscient gère. Le thérapeute veille à garder le sujet associé à l’expérience. Par les questions qu’il lui adresse, il s’assure de cet état mais aussi il peut suivre et ainsi guider, accompagner la personne durant la phase hypnotique.

    Et peu à peu, le sujet s’éveille à tout ce qui est en lui et autour de lui, à toutes ses parties physiques et psychologiques, afin de s’unifier, afin de percevoir toutes les informations. Le consultant peut percevoir, ressentir de manière intuitive, instinctive, car tous ses canaux de perception sont activés, ouverts et disponibles. Le consultant accède ainsi à la Matrice éclairée par la Conscience, c’est-à-dire accéder à des informations symbolisées personnelles ou archétypiques, les symboles universels, des parts psychologiques qu’il peut modifier, transcender, supprimer. Elle le fera en son « âme et conscience ». Elle découvrira une capacité de changement insoupçonnée par elle, une sortie de l’inéluctable et du chemin tracé.

    Le thérapeute intervient en guidant le sujet en toute transparence, sans jeu de langage subliminal, et le consultant agit alors en réalisant consciemment les changements qu’il souhaite et qu’il ressent nécessaire à chaque prise de conscience.