Promotion métier diététicien

https://updlf-asbl.be/pages/promotion-du-metier

Bonjour,

Aujourd'hui, je vous parle de la campagne qui a été menée par les associations de diététiciens en France (AFDN) et en Belgique (UPDLF) afin de faire connaître notre métier de diététicien nutritionniste.

Il est triste qu'aujourd'hui nous soyons tenus de nous défendre et de promouvoir notre métier alors que certains marchands de régimes peuvent faire de la publicité même à la télévision.

La communauté scientifique s'accorde à dire que ces boutiques et autres commerces ne proposent que des solutions à court terme qui ne conviennent absolument pas à toutes les personnes car ces régimes restrictifs comportent des risques pour la santé. La plupart du temps, il n'y a pas de suivi avec une diététicienne en direct. De plus, ces régimes et autres repas livrés coûtent chers, très chers même parfois. 

Il est important de savoir que les diététiciens sont des professionnels de santé et qu'à ce titre la publicité leur est interdite. 

De plus, une consultation diététique est une rencontre en tête à tête, une prise en charge personnalisée et une éducation thérapeutique qui va permettre à la personne de pouvoir apprendre, comprendre et être acteur de son alimentation pour pouvoir maintenir son amaigrissement tout en étant en bonne santé. Lorque l'on reçoit des menus tout prêt, très hypocaloriques, hyperportéinés, tout d'abord on ne sait pas quel impact ils auront sur la santé des reins, et on n'apprend absolument pas comment s'alimenter par la suite.

Comme je l'ai déjà affirmé, en m'appuyant sur les multitudes de recherches et d'études scientifiques, et sur mon expérience en ma qualité de diététicienne, il n'existe à ce jour aucune pillule ni poudre qui fasse maigrir. Ces produits font juste éliminer l'eau en forçant les reins, mais cela n'entraine pas la fonte de la graisse. Certains vont avoir un effet laxatif. Les autres n'ont pas démontré leurs effets sur les kilos sans un régime en parallèle.

Le gouvernement ne veut pas prendre de mesure contre ces pratiques commerciales qui portent préjudice aux patients et à notre profession. Il ne veut pas non plus aider les français en remboursant les consultations diététiques. Heureusement, certaines mutuelles ont compris l'enjeu et ont su proposer des remboursements. C'est encore une démarche privée car les pouvoirs publics ne s'engagent pas.

La plupart des métiers sont défendus par un conseil qui sanctionne l'exercice illégal. Quiconque se qualifiant de nutritionniste ou d'expert en nutrition, en proposant des conseils diététiques et autres régimes ou prescription de compléments alimentaires, devrait être titulaire du diplôme de diététicien (BTS Diététique ou DUT Génie biologique option diététique). Et bien, force est de constater que les coatchs "sportifs" ou "minceur", que des pseudos-nutritionnistes en tout genre, exercent illégalement le métier de diététicien en contournant le système et en mettant la vie de leur client en danger, car leur formation médicale est très très très insuffisante.

La santé à deux vitesses est en train de se mettre en place. Les populations les plus pauvres ne pourront pas bénéficier de notre expertise pour améliorer leur alimentation, travailler sur leur rapport à la nouriture pour leur santé. Il y aura encore plus d'obésité dans les classes les plus défavorisées avec une prise en charge médicale de moins en moins accessible (dépassement d'honoraires de plus en plus effranyants).

Cette campagne pourrait peut-être porter un gilet jaune...

site web internet blog billet diététique nutrition

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !